Un Insert adapté aux cheminées ouvertes - Système D

23/06/2014

Un insert adapté aux cheminées ouvertes

image.png
Alternative écologique au foyer ouvert, cet appareil s'installe sans travaux. Il permet de conserver sa cheminée tout en augmentant son rendement et en réduisant les émissions polluantes, pour une meilleure qualité de l'air.

Extinction des feux de cheminées

A compter du 1er janvier 2015, les feux de cheminées à foyer ouvert seront interdits dans 435 communes de la région Ile-de-France, sauf dérogation préfectorale à Paris, même en cas de chauffage d'appoint ou de flambée d'agrément. En cause, la forte émission de particules fines (ou particules en suspension, classées cancérogènes pour l'homme), résultant de la combustion incomplète des fumées qui entraîne de surcroît un rendement médiocre des équipements (pas plus de 15 %).

Haut rendement et pas de travaux

Avec trois millions de cheminées à foyer ouvert en France, on peut imaginer que cette mesure s'étende à d'autres régions, respect de l'environnement oblige. Pour profiter des avantages du bois de chauffe sans ses inconvénients, outre le poêle à bois ou l'insert, dont l'installation nécessite parfois des travaux importants (dépose de la cheminée existante, tubage ou remplacement du conduit, etc.), il existe une nouvelle solution qui devrait réjouir les amateurs de cheminée traditionnelle à foyer ouvert ... L'« insert-ouvert" de Finoptim est base sur le principe de la double combustion. Totalement ouvert et simplement posé dans la cheminée existante, 1 'appareil permet de réduire de 80 % les émissions polluantes (monoxyde de carbone et particules fines) et de multiplier le rendement de la cheminée par 4,5. L'air est réchauffé par convection naturelle dans des tubulures disposées en dessous des braises. Il est ensuite restitué à très haute température au-dessus des flammes et des fumées. Leur mélange provoque une« postcombustion » qui élimine près de 80 % des gaz imbrûlés. Les fumées sont ainsi épurées et la combustion améliorée par la forme géométrique de l'appareil et les matériaux réfractaires.

Des matériaux réfractaires

Pour s'adapter au mieux aux cheminées existantes, la société propose deux modèles de même profondeur (50 cm). Ils ont la particularité de se décliner en différentes largeurs : de 60 à 80 cm pour 48 cm de hauteur (M-330) ou de 80 à 100 cm pour 55 cm de hauteur (M-500). Commercialisés à partir de 2 500 €, tous deux sont équipés d'un corps et d'un habillage en acier, d'éléments de chauffe en Inox (tubes et plaque réflectrice) et de pierres réfractaires placées sur les côtés et disponibles en quatre couleurs (flammé, ton pierre, rouge ou noir).

Auteur : Loick FARSY

Source : System D - 07-2014 - N°822

Télécharger la page Systeme D : System D - 07-2014 - N°822.pdf application/pdf 708.53 Ko